i7DReport | 7DReport | m7DReport | Admin | Add Entry | About |

05 29 2020 12:21:7

« Fin de partie » pour l'hydroxychloroquine ? Une escroquerie intellectuelle | Le Club de Mediapart

«La Science, c'est un peu comme Dieu, certains parlent en son nom quand ils veulent croire que leur argument est « définitif ». Las, les choses sont un peu plus compliquées. L'idéal scientifique existe bien entendu, dans toute sa noblesse, et on le défend ici. Mais la seule réalité tangible, ce sont les chercheurs. Et ils ne sont pas toujours incorruptibles. Ce week-end de l'Ascension (décidément !) aura été marqué par une nouvelle vague de discours commentant l'idée selon laquelle une publication majeure démontrerait que le protocole thérapeutique de l'équipe du professeur Raoult serait non seulement inefficace, mais de surcroit dangereux. On peut parler d'une sorte d'offensive industrialo-médiatico-politique majeure et réussie tant la couverture donnée à un article de la revue médicale anglaise The Lancet a été totale, ultra-rapide, uniforme et immédiatement suivi d'un effet politique. A cela quatre raisons majeures. La première est le « coup scientifique » parfaitement réussi par quatre médecins financés par des industriels. La seconde est la machine à copier-coller qu'est devenue le journalisme contemporain. La troisième réside dans le mélange de couardise et d'hypocrisie de tous celles et ceux qui sont prêts à sauter sur n'importe quel argument pour conforter leur opinion initiale, sans jamais la questionner ou la mettre à jour. La quatrième raison est que le ministre de la Santé, Olivier Véran, en a profité pour annoncer tout de suite (sur twitter, le 23 mai à 12h47) : « Suite à la publication dans The Lancet d'une étude alertant sur l'inefficacité et les risques de certains traitements du #COVID-19 dont l'hydroxychloroquine, j'ai saisi le @HCSP_fr pour qu'il l'analyse et me propose sous 48h une révision des règles dérogatoires de prescription ». Comme s'il n'attendait que ça, et en passant par-dessus l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament dont c'est pourtant la fonction. Une précipitation étonnante, d'autant qu'on a connu le même ministre beaucoup moins rapide sur d'autres sujets importants, la question des masques par exemple...» [...] « Il est plus qu’urgent d’en finir avec la sacralisation de la Science derrière laquelle trop de personnes dissimulent tant bien que mal leurs intérêts ou leurs opinions personnelles, ne se donnant jamais la peine de poser la question toute simple qui doit (malheureusement) initier de nos jours toute discussion sérieuse sur une publication médicale : à qui profite le résultat annoncé ? »...
Source: http://blogs.mediapart.fr | Source Status Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances | Admin | Cache

05 19 2020 14:57:27

... la securite informatique des pouvoirs publics est inquietante. Par Nathalie Dreyfus, Conseil en Propriete Industrielle.

«« La sécurité informatique des parlementaires est proche de zéro », alerte Jérôme Bascher, sénateur LR de l'Oise dans son rapport d'information au Sénat n° 82 (2019-2020), le 22 octobre 2019. Il s'agit de distinguer les fonctions institutionnelles des pratiques informatiques des parlementaires eux-mêmes. Si les premières sont relativement bien protégées, puisqu'elles bénéficient d'aides comme celle de l'Anssi (agence nationale de la sécurité des systèmes d'information), les secondes sont la source d'une grande insécurité informatique. Les facteurs d'insécurité informatique liés au personnel L’objectif premier serait de mieux équiper les parlementaires et de les sensibiliser d’avantage aux risques informatiques.» [...] « Un dispositif à renforcer. L’objectif premier serait de mieux équiper les parlementaires et de les sensibiliser d’avantage aux risques informatiques. Pour le sénateur, il faudrait également renforcer les moyens de l’Anssi, qui est actuellement la seule entité à s’occuper de tous les organes du pouvoir. Les pouvoirs publics sont donc au cœur des enjeux stratégiques et décisionnels des démocraties occidentales, conséquence de quoi ils sont la cible privilégiée des attaques informatiques. Cela est encore plus vrai en période d’échéances électorales, comme l’a démontré l’élection présidentielle américaine de 2016. Il est temps de renforcer le dispositif de protection informatique des parlementaires. »...
Source: http://www.village-justice.com | Source Status Categories: ,Vulnérabilités Informationnelles,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: ,Vulnérabilités Informationnelles,Tendances | Admin | Cache

05 19 2020 14:43:16

La protection du secret des affaires. Par Matthieu Dhenne, Avocat.

«Depuis la loi n° 2018-670 du 30 juillet 2018, qui transpose la directive européenne n° 2016/943 du 8 juin 2016, le secret des affaires est protégé en France. Ses conditions de protection et les atteintes illicites sont désormais délimitées par le Code de commerce. EcouterEcoutez avec webReader La loi trace le périmètre de la protection du secret des affaires en définissant les conditions de protection (I) tout en délimitant les atteintes contre lesquelles cette protection peut être invoquée (II). I. Conditions de la protection du secret des affaires. L' article L151-1 du Code de commerce définit désormais le secret des affaires comme une information satisfaisant trois critères : elle n'est pas généralement connue ou aisément accessible pour les personnes familières de ce type d'informations en raison de leur secteur d'activité (A) ; elle revêt une valeur commerciale effective ou potentielle qui résulte de son caractère secret (B) ; elle fait l'objet de mesures de protection raisonnables pour demeurer secrète, compte tenu des circonstances.» [...] «Parallèlement, les articles L151-7, L151-8 et L151-9 énumèrent des cas dans lesquels le secret n’est pas opposable. Ainsi, selon l’article L151-7, le secret n’est pas opposable quand le droit de l’Union, les Traités internationaux ou le droit national requièrent ou autorisent l’obtention, l’utilisation ou la divulgation dudit secret. L’article L151-8 instaure pareillement une inopposabilité en présence d’actes nécessaires à l’exercice de la liberté d’expression, à "l’exercice du droit d’alerte", et à "la protection d’un intérêt légitime reconnu par le droit de l’Union ou le droit national". L’article L151-9 organise l’inopposabilité du secret dans le cadre d’une instance impliquant des salariés ou leurs représentants. Concernant les exceptions, le législateur a agrégé la liberté de communication à la liberté d’expression tout en indiquant qu’elles comprenaient en particulier le respect de "la liberté de la presse", laquelle se substitue à la liberté et au pluralisme des médias mentionnés à l’article 5(a) de la directive. Ces modifications ne semblent pas avoir davantage de conséquences que d’intérêt. Pour les lanceurs d’alerte, la loi française ajoute une référence au droit d’alerte reconnu par l’article 6 de la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016. Enfin, à propos des "salariés", qui ont pris la place des "travailleurs", outre la divulgation nécessaire à l’exercice de leurs fonctions, l’article L151-9 admet aussi que l’obtention d’un secret est licite lorsqu’elle intervient "dans le cadre de l’exercice de leur droit à l’information et à la consultation". La formulation retenue par le législateur - "l’inopposabilité" du secret - présente le mérite d’être suffisamment large pour couvrir la mise en cause de la responsabilité des personnes concernées ainsi que toute mesure visant à empêcher ou à faire cesser. »...
Source: http://www.village-justice.com | Source Status Categories: Whistle Blowing,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Whistle Blowing,Tendances | Admin | Cache

05 10 2020 13:39:52

Decheance de la marque et actes de contrefacon dans les cinq annees suivant l'enregistrement. Par Adrien Cohen-Boulakia, Avocat.

«1- Contexte et problématique. Dans cette affaire [1], le titulaire de la marque enregistrée avait agi en contrefaçon contre un tiers qui avait soulevé à titre reconventionnel la déchéance de la marque pour non exploitation durant une période continue de cinq ans sur le fondement de l'article L714-5 du Code de la propriété intellectuelle. Il soutenait néanmoins que son adversaire avait utilisé le signe durant les cinq ans suivant l'enregistrement de la marque, c'est-à-dire avant que celle-ci puisse être atteinte de nullité. Dès lors, la question qui se posait à la cour de justice était la suivante : le titulaire de la marque déchue peut-il agir en contrefaçon en vertu d'actes commis durant la période des cinq ans ayant suivie son enregistrement ? 2- La possibilit»...
Source: http://www.village-justice.com | Source Status Categories: Propriété Intellectuelle,Tendances,Juridique


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Propriété Intellectuelle,Tendances,Juridique | Admin | Cache

05 03 2020 15:1:8

Droit d'auteur : une mission demarre sur les plateformes de partage - ZDNet

«Une nouvelle mission vient d'être lancée conjointement par la Hadopi, le CNC et le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA), portant sur les outils de reconnaissance des contenus et des oeuvres sur les plateformes de partage. Elle s'inscrit pleinement dans le débat autour de la directive sur le droit d'auteur, et son article 17 (ex article 13) sur l'utilisation de contenus protégés par des fournisseurs de services de partage de contenus en ligne, dont l'adoption a fait l'objet de vives tensions. Avant le vote de l'article 17 de la directive, les plateformes de partage de contenus étaient considérées comme des hébergeurs, non responsables par défaut des contenus postés par leurs utilisateurs. Désormais, l'article 17 exige que les principales plateformes mettent en place des accords afin de rémunérer les ayants droit pour les contenus postés sur les plateformes. Cet article prévoit aussi d'obliger ces mêmes services web à généraliser la mise en place de filtres permettant de détecter les contenus publiés tombant sous le coup de droit d'auteur.»...
Source: http://www.zdnet.fr | Source Status Categories: Propriété Intellectuelle,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Propriété Intellectuelle,Tendances | Admin | Cache

05 02 2020 15:35:38

La reforme du regime de securite sociale des artistes-auteurs. Par Marie-Dominique Luccioni, Avocat.

«Né en 1964 pour favoriser la création artistique et pour tenir compte de la situation spécifique des créateurs d'oeuvres de l'esprit, le régime de sécurité sociale des artistes-auteurs a fortement évolué depuis la loi Malraux n°64-1338 du 26 décembre 1964. En effet, et depuis le 1er janvier 2019, le régime social des artistes-auteurs a été profondément revu par une importante réforme dont les points essentiels sont ci-dessous détaillés»...
Source: http://www.village-justice.com | Source Status Category: Veille Reglementaire


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Veille Reglementaire | Admin | Cache

04 20 2020 12:14:52

Quand une maladie genetique rare aide a mieux lutter contre le Covid-19 | Inserm - La science pour la sante

«Maladie virale. Une large majorité des personnes infectées par le nouveau coronavirus développe une forme légère de Covid-19. Cependant, parmi les patients jusqu'ici dépistés, 15% nécessitent d'être hospitalisés et 5% devront être admis en réanimation pour une forme sévère. Pour améliorer le pronostic de ces malades, il est indispensable de comprendre s'ils présentent des spécificités. Hormis les éventuelles pathologies associées qui compliquent leur situation clinique, le système de défense de leur organisme semble aussi impliqué. En effet, une semaine environ après le début des symptômes, l'aggravation de l'état respiratoire observée chez certains n'est pas uniquement liée au virus : elle est aussi associée à une réponse immunitaire exagérée. On parle d'"orage cytokinique", un phénomène lié à la production en excès de certains médiateurs de l'inflammation (les cytokinescytokinesSubstance synthétisée par certaines cellules du système immunitaire, agissant sur d'autres cellules immunitaires pour en réguler l'activité. ), dont l'interleukine-6 (IL-6). D'autres marqueurs de la réponse aux infections, comme les interférons (IFN), semblent en revanche fortement diminués dans les formes graves. Par ailleurs, le virus peut être détecté dans les cellules du sang, alors que ce n'est pas le cas chez les patients qui souffrent de formes légères, suggérant un mauvais contrôle de l'infection. Cette réponse immunitaire particulière présente une certaine ressemblance avec celle qui est observée dans la vasculopathie de l'enfant associée à STING (SAVI), une maladie génétique notamment responsable d'une atteinte pulmonaire. Ce constat a conduit l'équipe de Frédéric Rieux-Laucat* (Institut Imagine, Paris) à collaborer avec les services hospitaliers de l'hôpital Cochin à Paris (en particulier avec Benjamin Terrier en médecine interne et Solen Kernéis en infectiologie) prenant en charge des patients atteints de Covid-19. Leur objectif : mettre à profit les connaissances existantes sur le SAVI pour aider à mieux lutter contre les formes sévères de la nouvelle maladie virale.» [...] «Des points communs entre Covid-19 et SAVI Frédéric Rieux-Laucat explique : "Les patients SAVI présentent une mutation activatrice du gène STING qui conduit à la production en excès d’IFN et de cytokines inflammatoires comme l’IL-6. Elle conduit aussi à une infiltration de cellules immunitaires, dont des lymphocytes B, dans les poumons, mimant en quelque sorte une infection virale respiratoire constante. Sur le plan clinique, cette maladie se caractérise par des atteintes pulmonaires et/ou cutanées, telles que des engelures ou, dans les formes extrêmes, une gangrène des extrémités." Or, il est désormais établi que certains malades Covid-19 peuvent présenter des engelures. "Il semble donc que les réponses antivirales des patients qui présentent une forme sévère de Covid-19 aient des traits communs avec celles des patients SAVI." Pour vérifier cette hypothèse, le laboratoire du chercheur mène désormais des travaux à partir d’échantillons sanguins, issus de prélèvements réalisés dans le cadre de soins dans l’aile Covid-19 du service de médecine interne de l’hôpital Cochin. Ils vont permettre une caractérisation très fine des cellules immunitaires impliquées dans la réponse qui se met en place chez les patients, ainsi que du taux de cytokines que leur organisme produit. En comparant les taux mesurés chez les patients hospitalisés qui présentent une atteinte pulmonaire sévère ou critique à ceux associés aux formes légères ou modérées, ils souhaitent identifier des mécanismes spécifiques à valeur pronostique : "D’ici quelques semaines, nous pourrions être en mesure d’établir une signature des voies dérégulées dans les différentes cellules immunitaires, qui constituerait un risque de complication. Cela pourrait aussi aboutir à des perspectives thérapeutiques personnalisées." En effet, il existe déjà de nombreux médicaments disponibles pour moduler les voies moléculaires médiées par les cytokines, comme celles de l’IFN ou de l’IL-6. Vulnérabilité d’origine génétique Par ailleurs, l’hypothèse d’une prédisposition génétique des malades atteints de formes sévères est évaluée par les laboratoires de Jean-Laurent Casanova** et de Laurent Abel***, également à l'Institut Imagine à Paris. Leur cœur de métier est justement de caractériser les altérations génétiques impliquées dans les formes graves d’infections virales. Par le passé, ils ont déjà identifié une centaine de mutations dont la résultante est une modification de la réponse immunitaire à une infection virale (perte ou accentuation de certaines voies de réponse), comme la tuberculose, l’herpès ou la grippe. Par séquençage du génome de patients atteints de Covid-19, ils cherchent aujourd’hui à identifier des particularités génétiques qui accentuent la sévérité de l’infection par le SARS-CoV-2 ou, à l’inverse, qui limitent l’apparition de symptômes, parfois jusqu’à leur absence complète (cas des personnes asymptomatiques malgré »...
Source: http://www.inserm.fr | Source Status Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances | Admin | Cache

04 11 2020 22:16:29

Is France's president fueling the hype over an unproven coronavirus treatment?

«The highly politicized debate about the use of chloroquine and hydroxychloroquine, two antimalarial drugs, to treat COVID-19 has reached an extreme in France, where two small trials purporting to show potential benefit were done. French physicians have come under enormous pressure from desperate patients to prescribe hydroxychloroquine, despite scant evidence that it works, and 460,000 people have already signed a petition to make it more widely available. Leading the advocacy is a controversial and politically well-connected figure, microbiologist Didier Raoult. Today his profile rose even higher, as French President Emmanuel Macron traveled to Marseille to meet Raoult, a hospital director and researcher who led the two trials. Macron did not comment after the meeting, but the rendezvous, initiated by Macron, was a clear sign of Raoult's newfound political clout. Jean-Paul Hamon, president of the Federation of Doctors of France, one of many scientists and doctors critical of the meeting, called it "showbiz politics." This is insane!' Many scientists lament Trump's embrace of risky malaria drugs for coronavirus See all of our coverage of the coronavirus outbreak A survey released by French polling institute IFOP on 6 April revealed that 59% of the French population believes chloroquine is effective against the new coronavirus. Confidence in the drugs is higher on the far right and far left, and reached 80% among sympathizers of the "yellow vest" movement that staged massive protests against Macron's economic policy in 2018 and 2019. Support is also very high, at 74%, in the Marseille region. Karine Lacombe, head of infectious diseases at the Saint Antoine Hospital in Paris, has said on French TV that she and her team have received repeated "physical threats" for refusing to prescribe chloroquine; she said she has also seen many falsified prescriptions for the drug. Other doctors have reported similar experiences. The pressure comes on top of the stress caused by shortages of protective equipment, diagnostic tests, and medical staff.» [...] «Raoult has also found some high-level support in the medical world. The online petition in support of hydroxychloroquine was started by cardiologist and former Minister of Health Philippe Douste-Blazy—France’s candidate to lead the World Health Organization in 2017—and Christian Perronne, head of infectious diseases at the renowned Raymond Poincaré University Hospital in Garches, near Paris. Ten other prominent figures from the medical community, including two members of the Academy of Medicine, co-signed the petition, which demands hydroxychloroquine be authorized for mild cases in hospital settings. (Current regulations, which Raoult ignores, allow the drug to be used only for severe cases of COVID-19.) In the conservative newspaper Le Figaro, three prominent retired oncologists argued that “all patients tested positive for COVID-19 and not included in a clinical trial” should receive the hydroxychloroquine-azithromycin combo. The French Ministry of Health has been “incredibly rigid” and has “diabolized” hydroxychloroquine, Perronne tells ScienceInsider. He says there is considerable—though “imperfect and often unpublished”—evidence that the drug has benefits, and he believes its side effects are rare and easy to avoid. Perronne says he has refused to enroll patients in a randomized trial of hydroxychloroquine because a placebo group would be “unethical” for a fatal disease. Instead, he recently decided to give the drug to all patients except the mildest cases. But many scientists in France are outraged that a potentially harmful drug can be widely used with so little evidence for its efficacy. The fervor also makes it harder to test the drug in a rigorous fashion. Discovery, a randomized trial launched in at least seven European countries to study the efficacy of hydroxychloroquine and several other treatments, is struggling to recruit participants in France, says Jean-François Bergmann, a former head of infectious disease at the Saint Louis Hospital in Paris. (Macron has met with Discovery’s leaders as well.) “In some hospitals, four out of five patients are declining to take part and refuse any treatment but hydroxychloroquine,” Bergmann says, adding that France is witnessing a form of “medical populism” that is “slowing the emergence of the truth.” »...
Source: http://www.sciencemag.org | Source Status Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances | Admin | Cache

04 09 2020 23:36:21

«Les Agences regionales de sante ont un vrai pouvoir de nuisance» : le coup de gueule d'un depute LREM

«Depuis dix ans, en tant qu'adjoint au maire puis maire de Ludon-Médoc (Gironde), et en tant que député d'un territoire à la fois urbain, avec la métropole de Bordeaux, et très enclavé avec la presqu'ile du Médoc, Benoit Simian dit avoir été témoin de lourds dysfonctionnements de la part des Agences régionales de santé (ARS). Face à la crise du coronavirus, l'élu LREM décide aujourd'hui de les dénoncer et préconise de les mettre sous la tutelle de l'Etat. En pleine crise sanitaire, vous poussez un coup de gueule contre les Agences régionales de santé. Pourquoi ? BENOiT SIMIAN. Nous sommes plusieurs parlementaires de tous partis politiques à tirer la sonnette d'alarme. Moi, comme d'autres, nous nous étions émus des dysfonctionnements majeurs des ARS avant même le déclenchement de l'épidémie. Mais là, les ARS sont à l'évidence non seulement inadaptées à l'urgence sanitaire, mais, en plus, elles ont un vrai pouvoir de nuisance.»...
Source: http://www.leparisien.fr | Source Status Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances | Admin | Cache

04 09 2020 22:10:34

Discovery : premiers resultats ''pas avant fin avril'' - Sciences et Avenir

«Nous n'aurons pas de résultats de Discovery "avant la fin du mois d'avril", explique dans une vidéo Inserm la Pr Florence Ader, qui en coordonne la mise en place en France. Le Covid-19 est en effet une maladie "avec une évolution assez longue", qui nécessite d'attendre que tous les patients inclus aient passé un certain stade avant que leurs données soient analysées par un comité indépendant. Attendre que chaque patient ait dépassé les 15 jours de traitement "Nous pensons avoir un premier retour en fin de cette semaine sur l'efficacité des molécules qui sont en cours de test de façon à pouvoir prolonger ces essais, arrêter certaines molécules, en rajouter d'autres", avait déclaré le 30 mars 2020 Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, sur France Info. Mais du côté de la Pr Florence Adler, aux commandes de l'essai, le son de cloche est tout autre. La maladie "a une évolution assez longue. (...¦) Ca veut dire que pour l'analyse globale des 100, 200, 300 premiers patients et résultats, il faudra attendre que chaque patient ait franchi ce cap du 15e jour." 16 jours après l'inclusion des premiers patients le dimanche 22 mars, "25 centres incluent activement des patients dans le protocole", et "entre 530 et 540 patients" ont été inclus sur les 800 prévus au total en France (sur 3.200 en Europe), énumère la Pr Adler. "Ca signifie que pour les premiers résultats avec les premières tendances, rien ne sera disponible avant au moins la fin du mois d'avril, à affiner avec les patients suivants." Ces premiers résultats ne seront pas donnés par elle, précise-t-elle, mais par un comité national indépendant composé de "personnes spécialisées dans la compilation et l'analyse de gros volumes de données".» [...] «Des premiers résultats pas avant fin avril 16 jours après l'inclusion des premiers patients le dimanche 22 mars, "25 centres incluent activement des patients dans le protocole", et "entre 530 et 540 patients" ont été inclus sur les 800 prévus au total en France (sur 3.200 en Europe), énumère la Pr Adler. "Ca signifie que pour les premiers résultats avec les premières tendances, rien ne sera disponible avant au moins la fin du mois d'avril, à affiner avec les patients suivants." Ces premiers résultats ne seront pas donnés par elle, précise-t-elle, mais par un comité national indépendant composé de "personnes spécialisées dans la compilation et l'analyse de gros volumes de données". »...
Source: http://www.sciencesetavenir.fr | Source Status Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances | Admin | Cache

04 09 2020 19:32:26

Coronavirus : Didier Raoult a presente a Macron une nouvelle etude sur la chloroquine

«D'après Les Echos, le professeur Raoult avait réservé au chef de l'Etat la primeur de sa dernière étude sur l'efficacité du traitement à la chloroquine, qu'il défend ardemment depuis des semaines et qui divisent aussi bien les professionnels de la santé que la classe politique française. Alors que ses dernières affirmations reposaient sur des essais préliminaires réalisés auprès de 24 patients, le controversé docteur Raoult aurait cette fois travaillé sur les résultats de traitements administrés auprès de 1 061 patients. Ces derniers auraient tous été traités par hydroxychloroquine et azithromycine. « Vous verrez dans les résultats que la mortalité est de l'ordre de 0,5 % et que le taux de guérison est extrêmement élevé. Ce traitement a déjà été utilisé par d'autres services de l'AP-HM, avec des résultats comparables, indépendamment de notre équipe. Nous mettons en prépublication le résumé de cet article en anglais et un tableau qui résume l'ensemble de nos données pour que ceci puisse servir éventuellement à des décisions politiques », explique le médecin.» [...] «Emmanuel Macron sera-t-il convaincu ? Pour obtenir ses résultats, le professeur Didier Raoult aurait exploité 59 655 échantillons de 38 617 patients, testés entre le 3 mars et le 9 avril. 3 165 patients ont été testés positifs. Parmi eux, 1 061 patients ont donc reçu le traitement du professeur Raoult. Leur âge médian était de 43,8 ans et 46,4 % étaient des hommes ont été testés. LIRE AUSSI > Qui est Didier Raoult, convaincu de détenir le remède miracle ? Le professeur Raoult annonce un taux de guérison virologique de 91,7 % et un taux de mortalité de 0,5 %, soit cinq décès. Dix des patients traités auraient été transférés en soins intensifs. Suffisant pour convaincre le chef de l'Etat ? D'après Les Échos, Emmanuel Macron a décidé de faire ce déplacement après avoir été déçu par « les perspectives concrètes de traitements rapidement disponibles contre le virus », présentées par les équipes de recherche de l'hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne). Le professeur Raoult devrait lui communiquer publiquement sur son étude ce jeudi soir, dans une vidéo. »...
Source: http://www.leparisien.fr | Source Status Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances


Posted by "G.C.'s newsbot" Permalink | Categories: Crise/Analyse de Crise,Tendances | Admin | Cache


Powered by Igentia