MyBotsBlog -7 days report

Chronologie Sat Jul 4 14:00:16 CEST 2020
04/07/20 Depakine - L'Etat aussi responsable - Actualite - UFC-Que Choisir [quechoisir]
29/06/20 Handicap : le subterfuge de la tarification a l'acte [marianne]


TED,Crise/Analyse de Crise,Tendances
Depakine - L'Etat aussi responsable - Actualite - UFC-Que Choisir [quechoisir]

TED,Lobbying/Analyse de Lobbying,Tendances
Handicap : le subterfuge de la tarification a l'acte [marianne]

TED,Crise/Analyse de Crise,Tendances
Depakine - L'Etat aussi responsable - Actualite - UFC-Que Choisir 04/07/2020

«Alors que le procès Mediator touche à sa fin devant le tribunal de Paris, un autre scandale sanitaire vient de connaitre une étape judiciaire cruciale : celui de la Dépakine, du nom d'un antiépileptique de Sanofi qui a provoqué malformations et autisme chez des enfants dont la mère était sous traitement pendant la grossesse (1). Saisi du cas de trois familles, le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a considéré, dans sa décision rendue jeudi dernier, que l'Etat était en partie responsable des séquelles d'enfants nés entre 1981 et 2008. Il devra donc les indemniser.»
[...]
«L’Inspection générale des affaires sanitaires (Igas) avait déjà pointé sa défaillance. En l’occurrence, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) n’a pas suffisamment informé les patientes des risques pour l’enfant à naître, alors que les effets indésirables de la molécule étaient établis. Elle aurait dû intervenir pour modifier substantiellement la notice, notamment en 2004, date de mise à jour de l’autorisation de mise sur le marché (AMM). Il aura fallu attendre 2006 pour que la notice déconseille le médicament en cas de grossesse, et 2010 pour voir cités expressément les effets malformatifs de la molécule. Ils sont pourtant connus depuis le milieu des années 80. »...

<< Sommaire | Catégorie
quechoisir

TED,Lobbying/Analyse de Lobbying,Tendances
Handicap : le subterfuge de la tarification a l'acte 29/06/2020


«Depuis quelques années à présent, l'accompagnement des personnes en situation de handicap voit surgir un nouveau signifiant corolaire : "l'inclusion". Il s'agit ainsi d'accompagner la personne en difficulté vers un processus "d'interaction spontanée dans l'espace social" [Lin Grimaud, Handicap : l'inclusion comme performance, Empan 2012/3 (n° 87), pages 55 à 62] tandis qu'une pareille démarche constitue une performance en soit tant les obstacles peuvent être légion. D'aucuns sont déjà passés à l'étape suivante, tel Charles Gardou, et proposent plutôt d'envisager une "démarche inclusive" plutôt qu'une « inclusion » alors ce que dernier signifiant, dont l'antonymie est "exclusion", laisserait sous-entendre que "l'inclusion" serait au bon vouloir d'un club supposé valide et acceptant de bon gré de ne pas exclure les personnes en situation de handicap.»...

<< Sommaire | Catégorie
marianne